Créer un site internet pour ton activité de coach, thérapeute ou praticien bien-être est devenu une étape indispensable au bon développement de ton entreprise.

Construit avec les bons outils, un site web est une plateforme qui peut faire une réelle différence dans l’évolution de ta clientèle et de ton chiffre d’affaire.

Dans cet article, je vais te donner les étapes précises à suivre pour pouvoir créer un site internet par toi même.

Mais avant je dois faire une petite mise au point d’intéret général à ce propos.

Créer un site internet avec des outils gratuits : la fausse bonne idée

Prenons un exemple concret.

Si tu en avais les compétences et que tu devais construire toi même le cabinet dans lequel tu comptes recevoir tes clients : 

  • Prendrais-tu des matériaux de second choix dont la fiabilité et la qualité serait discutable, ou ceux qui te garantissent une solidité à toute épreuve et qui soit durable dans le temps ?
  • Prendrais-tu des outils de récup et peu efficaces, ou ceux qui te permettent de travailler dans les meilleurs conditions et te donner les meilleurs résultats ?

Et bien pour un site internet, c’est la même chose.

faire un site internet gratuit
Allégorie d’un site construit avec une solution gratuite

Certes, il est possible de se créer un site web gratuitement en quelques clics assez facilement sur internet.

Mais, tu t’en doutes certainement, (sinon je te l’apprend) sa qualité sera médiocre (et je pèse mes mots pour ne heurter personne).

Si tu veux une structure fiable, polyvalente et adaptée au développement de ton activité, il est primordial d’avoir les outils minimums pour y parvenir.

Les performances d’un site internet sont multifactoriels :

  • Il faut qu’il soit bien codé
  • Qu’il soit adapté à un affichage sur téléphone mobile ( qui s’appel un site responsive dans le jargon du web)
  • Qu’il soit assez rapide
  • Adaptable, pour pouvoir lui ajouter les fonctionnalités dont tu as besoin
  • Sécurisé, pour être protégé des attaques extérieures et pouvoir librement agir en cas de problèmes
  • Qu’il soit possible d’analyser  facilement ses données pour en tirer le meilleur partie.

Autant te le dire tout de suite, aucune des versions gratuites de ces constructeurs de site “ gratuit et facile” n’ont ce genre de caractéristiques.

Et si, par malheur, tu réfléchis à prendre une de leurs version payantes te promettant d’avoir certaines de ces fonctionnalités, non seulement tu ne les auras pas toutes, mais cela te coûtera beaucoup plus cher que si tu réalises ton site internet par toi même, même avec de très bon outils.

Pour conclure ce petit préambule, je serais assez cash :

Quitte à faire un site gratuit, autant ne rien faire du tout. 

Ce conseil te fera gagner du temps et éviter une grosse déception.

Maintenant le cas des solutions gratuites réglé, tu es décidé  à créer un site web à la hauteur de tes ambitions et de la qualité de tes prestations ?

Alors passons aux choses sérieuses : Les étapes de la création de ton VRAI site internet, puissant, beau et dont tu pourras être fier.

Le choix de ton nom de domaine :

Le nom de domaine ( appelé aussi “Ndd” si tu veux te la raconter en soirée) est l’adresse internet de ton site.

Par exemple, mon nom de domaine, c’est praticiensurleweb.fr

Le nom de domaine de ton site internet doit être choisi judicieusement et pour cela je vais te donner quelques conseils :

  • Evite les noms à rallonge : 

“jesuislemeilleurscoachdumondeetenplusjesuissympa.fr” est un nom de domaine rigolo mais, on va pas se mentir, c’est pas très judicieux. 

Le Ndd doit être facile à transmettre oralement et à retenir. 

  • Les tirets, c’est pas gégé : 

“jean-paul-dupont-sophrologue-tourcoing.fr”, c’est Non.

Ca n’a pas un impact réel sur les performances de ton futur site, mais là encore le maître mot c’est simplicité et clarté. 

Un tiret à la limite, mais si tu peux t’en passer c’est mieux. 

Tu remarqueras que j’ai suivi mon propre conseil pour mon propre site (ce qui fait beaucoup de propre, je te le concède).

  • Vérifie les homonymes :

Le piège absolue. 

Tu as voulu faire simple, clair, t’es hypnothérapeute t’habites à Poitiers alors t’as choisi “hypnothérapeute-poitiers.fr” et tu es tout content.

Tu fais ton site, non sans une certaine allégresse, et puis en regardant si il se positionne sur google tu vois …

hypnopoitiers.fr

poitiers-hypnothérapeute.fr

hypnose-poitiers.fr

poitiers-hypnose.fr

et je vais m’arrêter là car je pourrais passer la journée à en écrire.

Tu comprend qu’on peut très facilement confondre ton activité avec celle d’un de tes concurrents.

 Et tu saisis maintenant l’importance d’avoir une distinction claire dans ton nom de domaine pour qu’il soit reconnaissable parmi les autres.

Une fois ton nom de domaine choisi et réservé, il va te falloir un hébergeur web sur lequel tu vas installer ton site internet.

Le choix de ton hébergeur web

Là, on rentre dans le vif du sujet et dans un choix qui peut vite t’amener à t’arracher les cheveux.

Il  existe des dizaines de services proposant ce genre de solutions d’hébergement web.

La plupart de ces services comportent différents forfaits selon la taille de ton site, ses objectifs et des ressources dont tu as besoin.

Je pourrais essayer de te décrypter l’ensemble des offres du marché, mais je ne vais pas le faire pour plusieurs raisons :

  • Je risque de te perdre dans une multitude d’informations techniques qui ne t’apporteront pas grand chose, si ce n’est des maux de têtes.
  • Je ne connais pas tous les services (et certainement pas toutes les particularités techniques, soyons honnêtes) de chacun des fournisseurs d’hébergement web existant)
  • J’en utilise deux différents pour mes propres sites web, qui sont des références dans leur genre et dont je peux parler en toute objectivité.

Ces deux fournisseurs d’hébergements web c’est OVH et O2Switch

Mon premier site internet est hébergé chez OVH et concrètement, niveau caractéristiques il fait le job.

Il a plusieurs offres d’hébergement selon le type de site que tu veux construire et je n’ai eu aucun problème avec eux jusqu’à présent.

Par contre, les deux gros problèmes d’OVH, selon ma propre expérience, sont l’interface d’utilisation et le service client.

Le tableau de bord d’OVH est certainement très complet pour un développeur web.

Mais pour un simple indépendant comme toi et moi voulant juste gérer ses options et réglages d’hébergement (chose qui arrive extrêmement rarement), on a vite fait d’être perdu par le nombre d’onglets, de sous onglets, d’options techniques qu’on utilisera jamais la plupart du temps.

Le deuxième problème, c’est le service client.

OVH est une énorme boîte, avec énormément de client et on est très content pour eux, c’est pas forcément le problème.

Mais lorsque tu te retrouves confronté à un soucis et que tu as besoin d’assistance, tu dois faire face à son service client labyrinthique.

Service téléphonique à choix multiples, avec des choix qui correspondent rarement à ce que tu veux vraiment demander. 

Des dizaines de minutes d’attente sans savoir si on va tomber sur la bonne personne, ou devoir recommencer l’appel pour choisir un autre chemin via les choix du services téléphoniques… Bref.

hotline hebergement web

Lorsque j’ai eu à prendre un nouvel hébergement pour Praticien sur le Web, j’avais déjà entendu parlé d’un petit nouveau, 100% Français dont tout le monde chantait les louanges.

Et ce petit nouveau, c’est O2 switch.

Autant te le dire tout de suite, l’expérience a été totalement différentes.

Une offre unique, avec des performances remarquables, une interface d’utilisation très claire et jolie et un service client au poil ( et bien de chez nous !)

Donc, tu peux faire tes petites recherche de ton côté à leur sujet, mais mon conseil est sans détour, vas y les yeux fermés. 

Pour la petite histoire, je compte même migrer mon premier site d’OVH chez eux.

Un hébergement te coûtera entre 60 et 75€ par an.

Le choix de ton CMS

Un CMS (content management system) est l’interface structurelle sur laquelle tu vas construire ton site internet.

Pour te citer les plus connus tu as WordPress, shopify, Magento, Drupal, Joomla et Woocommerce mais il en existe des dizaines d’autres.

Je vais être parfaitement transparent avec toi, je ne connais et n’utilise que WordPress.

Et évidemment c’est celui que je vais te conseiller, pour plusieurs raison :

  • C’est le CMS le plus utilisé et de loin : plus de 35% des sites web présents sur le net mondial sont construit avec WordPress  (sachant qu’il existe des milliards de sites, autant de monde ne peuvent pas se tromper)
  • Il y a une énorme communauté de personnes qui oeuvrent chaque jour à le faire évoluer et qui peuvent t’aider en cas de problème
  • Il est gratuit (ce qui ne gâche rien).
  • Il est assez facile à prendre en main.

Il s’installe en un clic sur ton hébergement web depuis son interface, et te voilà prêt à passer aux choses sérieuses, le choix de ton thème WordPress.

Le choix de ton thème WordPress

Si je devais comparer une maison avec un site internet :

  • Le nom de domaine serait l’adresse postale
  • L’hébergement serait le terrain sur lequel tu veux la construire.
  • le CMS les fondations de la maison
  • Le thème WordPress serait la maison 

Son choix ne doit pas se faire à la légère, car il en existe des milliers et de qualités très inégales.

Là encore tu te retrouveras face à de nombreuses offres de thèmes gratuit et encore une fois, il va te falloir faire preuve de bon sens et de retenu.

La petite métaphore que j’ai utilisé pour t’expliquer la différence entre les constructeurs de sites, gratuit et facile, et le faire par toi même avec les bon outils est tout aussi applicable dans ce cas.

Si le thème WordPress est gratuit, il y a deux possibilités :

  • Soit il ne sera pas suffisant pour créer un site de qualité (car pas fiable, mal codé, pas mis à jour, pas responsive, pas top quoi …)
  • Soit c’est un faux gratuit. Tu auras une petite partie des fonctionnalités disponibles, mais pour débloquer celles qui sont intéressantes, il va falloir passer à la caisse, ou acheter un constructeur de pages complémentaires, qui sera également payant.

Dans les thèmes et constructeur de pages, il y a 4 principaux acteurs :

Divi, Elementor, Thrives et Optimizepress.

Difficile à dire qui est le meilleur des 4, chacun à des partisans passionnés et je ne fais pas exception à la règle.

Généralement, lorsqu’on a débuté avec l’un d’entre eux, difficile de se tourner vers une autre solution par la suite. 

Et c’est le cas également pour moi, ces tests ne m’ont pas fait changer mon fusil d’épaule.

Mon thème WordPress préféré, celui que j’utilise depuis mes débuts et sur l’ensemble mes sites web, c’est Optimizepress.

  • Il est compatible avec toutes les dernières extensions WordPress (dont je te parlerai dans le paragraphe suivant)
  • Il est ultra rapide et très bien codé
  • Il a un constructeur de page intégré très complet
  • Une connexion native avec une énorme banque d’images gratuites (Unplash)
  • Il est parfaitement responsive (adapté à l’affichage sur téléphone)
  • Il y a de très nombreux modèles de pages pré-construites à personnaliser pour te construire un très joli site web rapidement
  • Il a un thème pour le blogging intégré (que tu n’es pas obligé d’utiliser mais qui a le mérite d’être là)
  • Il y a une équipe de développement qui travaille dessus d’arrache pied et qui livre régulièrement de nouvelles fonctionnalités

Un thème WordPress de bonne qualité te coûtera environ une centaines d’euros.

Une fois ton thème choisi et installé, c’est avec lui que tu vas créer ton design, les différentes pages, avec les textes et images que tu auras choisi.

optimizepress 3

Le choix des extensions Wordpress

Les extensions WordPress (appelé aussi plugin), sont des petits programmes que tu peux ajouter à ton site internet pour lui donner plus de fonctionnalités ou améliorer ses performances :

  • Améliorer la rapidité d’affichage de ton site web
  • T’aider à le référencer sur google
  • Le sécuriser et le protéger
  • Afficher des bandeaux informatifs
  • Naviguer plus facilement
  • Surveiller le nombre de visite et les actions faites sur ton site internet
  • Et d’autres trucs sympas.

Il en existe des milliers et la plupart des extensions sont gratuites.

Créer un site internet facilement

Comment construire ton site internet si tu es débutant ?

Alors oui, en soi construire un site internet en partant de zéro ne demande pas d’être sorti d’une école d’ingénieur ou de savoir écrire des lignes de codes.

Mais je ne peux que te conseiller de suivre au moins une petite formation pour te guider dans tes premiers pas avec ces divers outils afin de les prendre en mains pour être ensuite totalement indépendant dans leur utilisation.

C’est d’ailleurs ce que j’ai fait à mes débuts.

L’idée est d’éviter les erreurs de débutant et les mauvais choix qui te feront perdre beaucoup de temps et d’argent.

 En quelques heures tu pourras, sans prise de tête, avoir un site internet joli et performant, prêt pour ta conquête du Web !

Si tu es décidé à te lancer dans l’aventure, j’ai créé une formation tutoriel pas à pas pour t’aider dans la construction de ton propre site web.

Dans ce tutoriel, je crée un site internet avec toi en partant de zéro.

Je t’accompagne du choix de son nom de domaine jusqu’à sa sécurisation, l’installation des plugins et à sa mise en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.